broman.fr
Blog d’Axelos

Accueil > Écologie > Pic de pollution atmosphérique

Pic de pollution atmosphérique

jeudi 16 février 2017, par Axelos

Logo Air Lorraine

On a déjà vécu un pic de pollution sur une bonne semaine en janvier, la situation commence à se répéter à peine un mois plus tard.
Alors oui, on sait très bien que le coupable tout désigné est la météo qui refuse de déplacer la pollution générée localement sur le reste du monde … mais plus sérieusement, des solutions vont-elles être proposé pour remédier à ce problème sanitaire ?

On estimait en France ces dernières années une mortalité due à la pollution atmosphérique à hauteur de 50 000 personnes par an. Ce chiffre va certainement augmenter pour cette année.

Pour comparaison, avec le grand sujet d’actualité qui dure depuis plus de deux ans maintenant, le nombre de victimes dû aux attentats terroristes représentent moins de 1 % des victimes dû à la pollution atmosphérique.
Pourquoi apporte-t-on bien plus d’importance à un problème au final bien moins grave ?

Prévisions de pollution atmosphérique

Les seules actions entreprises jusqu’à aujourd’hui sont des ajouts de patchs ponctuels sur ces problèmes, c’est-à-dire uniquement lorsque la météo est défavorable. Et puisqu’il ne s’agit quasiment que de recommandation, forcement l’impact réel est insignifiant.
N’est-il pas possible de prendre directement les problèmes par les cornes ?

Si on en revient sur le transport, seul sujet que je maîtrise et qui représente le 1/3 de cette pollution générée :

  • Pourquoi refuser de créer la gare d’interconnexion de Vandières ?
  • Pourquoi ne pas améliorer l’offre ferroviaire dans son ensemble ?
  • Pourquoi la Métropole de Nancy a décidé ces deux dernières années de diminuer l’offre de transport en commun ?
  • Pourquoi il n’y a aucune réelle volonté politique locales à inciter les gens à pratiquer du covoiturage, principalement pour les frontaliers Luxembourgeois qui travail tous aux mêmes horaires et quasiment au même endroit.
  • Pourquoi on se satisfait du service minimum en matière de subvention concernant les aménagements cyclables ?

L’argent pour y parvenir existe, puisqu’il est question de construire une autoroute dédoublant l’A31, à hauteur de 1,5 milliard d’euros, qui si elle sera construite, contribuera à générer encore davantage de pollution atmosphérique …

Version imprimable de cet article Version imprimable

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.