Blog d’Axelos

Accueil > Vélo > Devenir de la carte cyclable

Devenir de la carte cyclable

dimanche 28 août 2022, par Axelos

Le projet

Depuis plus de sept ans maintenant, je propose sur mon site web une carte en ligne dédié aux aménagements cyclables sur la métropole du Grand Nancy.

Cette carte équipée de plusieurs calques dédiés à des aménagements précis, était mal optimisé mais en revanche contenait beaucoup de détails ce qui pouvait en faire (sans me vanter !) la carte la plus exhaustive existante sur le sujet. Du moins largement devant les solutions commerciales, mais aussi la carte en ligne de la métropole elle-même qui a disparu depuis.

Chicanes sur les voies vertes de Villers-lès-Nancy
Affichage des valeurs relatives aux largeurs de passage des chicanes successives recouvrant le parcours des voies vertes, impraticables pour les cyclistes, de Villers-lès-Nancy.

Cette carte avait pour but dès le départ de mettre en valeur aussi les aménagements de mauvaises qualités, tels que les bandes cyclables insuffisamment large ou les barrières difficiles à franchir. Ces informations étaient visibles sur la carte suite à des expérimentations fructueuses, comprenant emplacements visuels et valeurs issues des mesures. Cependant il n’y a jamais eu de suivi d’une quelconque communauté dans ce sens. Vu avec le recul ce qui s’est passé pendant la période d’épidémie et le confinement, les usagers potentiels utilisent plutôt des canaux d’échanges pour critiquer les aménagements sans vraiment vouloir monter quelque chose de constructif qui aurait pu avoir un réel impact. C’est la mode de la publication pour se faire remarquer individuellement, logique des médias sociaux captants l’attention qui en est certainement la cause principale.
Le bon côté de tout cela, ce que mon outil chargeait les données depuis OpenStreetMap, les données que j’y avais saisies quant à elle restent disponibles pour tout projet similaire.

Légende des aménagements cyclables inadaptés
Légende disponible sur le site de la carte en ligne broman.fr/carte, permettant notamment de comprendre les éléments affichés sur les différentes couches.

Dans le genre, j’ai tenté aussi en parallèle l’exploitation de l’outil « Vélobs », il était en phase d’expérimentation. Techniquement il fonctionnait, je devais suivre en revanche une formation car la logique d’utilisation de l’outil m’échappait, ce qui n’a jamais été fait non plus car l’association locale qui aurait dû soutenir le projet ne l’a jamais fait. Voir cet article.

Aujourd’hui

Il fut un temps, je souhaitais reconstruire mes cartes en utilisant des outils plus modernes, ajouter un peu d’interactivité, du genre pour sélectionner des éléments qui affichent des informations. Je n’ai jamais fait cela, car d’une pat j’ai jamais pris le temps de m’y pencher (je suis sur tellement de projets divers que le temps disponible est rare !), puis honnêtement, que cela aurait-il changé à part afficher des informations qui étaient majoritairement déjà visibles sur la carte ? Ça ne réglait en rien le problème majeur qu’étaient les retours constructifs.

Aussi, les années ont passé et les technologies aussi. On notera notamment l’arrivée du fond de carte https://www.cyclosm.org qui propose un rendu plutôt intéressant et exhaustif.

Rendu sur Cyclosm des voies vertes de Villers-lès-Nancy
Affichage des chicanes successives recouvrant le parcours des voies vertes, impraticables pour les cyclistes, de Villers-lès-Nancy.

En ce qui concerne le référencement des anomalies sur le territoire, EDEN a déployé depuis (sans mon intervention cette fois) un outil dans le même genre que « Vélops », qui s’appelle Vigilo , c’est très récent, visiblement plus simple à utiliser et plus adapté aux consommateurs des médias sociaux. Vu les principales anomalies intégrées qui sont des retours à chaud ayants peu d’intérêt, on est assez loin de la base constructive que j’aurais voulue créer au départ, mais cela sera mieux que rien du tout…

Anomalies sur Vigilo
Les anomalies relevées sur l’outil Vigilo n’ont pour la majorité que peu d’intérêt.

La fin

Tout cela pour annoncer que ma carte va disparaître prochainement, d’abord les fonds de cartes que je générais et qui d’ailleurs n’ont pas été mis à jour depuis déjà un bon moment, puis plus tard l’ensemble de l’outil. Pourquoi ? Car sachant que son intérêt est largement inférieur qu’à ses débuts, car comme indiqué d’autres sont apparus depuis, et le grand projet initial n’existera jamais, je souhaite rationaliser mes hébergements. En effet, l’outil est assez mal optimisé et demande des ressources systèmes assez conséquent pour un gain pratique assez limité.

Pour ma part, cela ne m’empêchera pas de continuer à intégrer de telles informations dans OpenStreetMap, surtout que les « chartes » de représentations des anomalies y évoluent encore régulièrement aujourd’hui. Il y aura un jour, je l’espère, assez de précurseurs qui auront alimenté cette base pour l’utiliser constructivement. Ce jour-là, j’essaierai de me greffer sur la démarche localement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.